Définition

 


Télécharger l'image - Source: www.wikimedia.org

Dolembreux: (Sprimont, Lg)

Les habitants de Dolembreux s'appellent "Dolembreusiens - Dolembreusiennes".

1277 Dolenbru

1325 Dolenbruke

Dolinbreû: pré marécageux (wall. Breû, brou) de «Dolhain» ou de la vallée (germ. –dala).

Variante:

- Pré marécageux de Dolo (ou Dodolin)

Au lexique de l'Ancien Français de Frédéric GODEFROY « breu » signifie bouillon, décoction et «bruec» signifie marais, bourbier. Certains qui étudient la toponymie, associent Bois-de-Breux et Dolembreux dont une caractéristique commune aux deux localités est d'être établies sur une colline boisée.

Dans le dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, BREUX est de la famille de BREIL,

BREUIL, BROLH, qui signifient: petit bois entouré d'un mur ou d'une haie, mot d'origine gauloise.

Dépendance du ban stavelotain, puis de la commune de Sprimont.

Erigée en commune par séparation d’avec Sprimont le 31/7/1879, jusqu’à la fusion des communes en 1977.

Le hameau de Dolembreux faisait partie de la seigneurie puis de la commune de Sprimont, dans le duché de Limbourg. Il était compris dans la paroisse d’Esneux.

En 1769, il obtint une chapelle, devenue ensuite l’église Saint-Joseph.

Hautgné et Betgné:
La terminaison en "gné" est une formation en-iacus (disent les spécialistes), caractéristique de la région : Deigné, Hautgné, Betgné et d'autres. Elle rappelle la division du territoire en grands domaines particuliers, dont l'origine se situerait en période gallo-romaine ou mérovingienne.

 

E. Renard, Toponymie de Dolembreux, dans le bulletin de la Société de Littérature wallone, t.LXI,
1926, p. 13-80;
R. Dalem, Esneux dans le passé, Liège, 1954, in-8°, 235 p.;
J. Brassine, Les paroisses de l’ancien concile de Saint-Remacle, dans le B.S.A.H.L.,
t. XIV, 1903, p. 304

 

 

UA-34184975-1