Rues & lieu-dits

 

Âsse hé: colline boisée entre le ri de la haze et le ri de wèrleu, en amont de leur confluent.

Al bârire: à Piretfontaine, à l’intersection des chemins de Dolembreux à Wachiboux et de Piretfontaine à la Haie des Chênes.

Crânî: Bourbier à l’est de Hautgné, à la croisée des anciens chemins allant de ce hameau à Dolembreux et à Hayen. Crânî désigne sans doute un fabriquant de crânes, c’est-à-dire de robinets (1787).

Bayète: fond de direction S-N, à l’extrémité S-E du village, arrosé par le cours supérieur du ri de la Haze.

Campagne de Bayete: prés entre bayette et Wachiboux (1611).

Betgné: hameau de quelques feux au S-O du village. Betheingnees en 1276, Bettegnees en 1356, Betgnée en 1447, Betgney en 1455, Betengne en 1579, Betengnez en 1611, Betegné en 1657.  Bet’gné parait signifier «bien rural appartenant à un certain Bettinius ou exploité par lui» …

Bwès Dèlcour: nom donné à l’extrémité du chemin de Lincé à «Wâtchîboû» (Wachiboux) et au bois allant de Lincé à Wachiboux (1787).

Fontinne magritte: sert à l’approvisionnement en eau potable des habitants de Wachiboux (1585).

Al vîlle fontinne: prairies vallonnées au N-E de Hayen, une source y surgit où s’approvisionnaient autrefois les habitants, et qui alimente un petit ruisseau, le ri dèl fontaine, affluent du ri d’gobri (1599).

So lès grévales: étendue de terres cultivées au Sud de Dolembreux, inclinées vers le village, et délimitées par «tchâmont», la route Piretfontaine, la route de la Haie des Pauvres et le village. Terrain sablonneux ; on extrait à proximité la pierre de sable (1578).

Haie des Pauvres: Groupe de 2 fermes et leurs dépendances au sud de Dolembreux,   «al hâye dès povres» en 1551. Les terres de la hâye des pauvres, qui dépendaient autrefois de la seigneurie d’Esneux, sont grevées comme suit dans le dénombrement qui en est fait dans un rapport ; «doit deux stiers d’espeaute de rente aux pauvres d’Esneux» (1698). Est-ce cette particularité qui a donné naissance au lieu dit ? …

Haie des Chênes: maisons, terres et prés au croisement de la route de Liège et la route de Piretfontaine. La haye des chaisne en 1579, la haie de chenne en 1638. Hâye = bois taillis.

Haie de Wachiboux: al hâye de wâtchîbôu en 1787, prés à Wachiboux au lieu dit «so l’âsse hé».

Hayen: hameau d’une dizaine de feux, au N-O de Dolembreux, Haen en 1559, Hayen en 1579.

Houreuse: étang en partie comblé au Nord de Dolembreux, avec les habitations et les prés qui l’entourent. «dessous houreuse» en 1755.

Laveu: «â laveû» fond de bois et prairies dans la vallée du ri d’gobri à la hauteur de Hayen. Désignait sans doute l’endroit où les minerais du bois-le-comte étaient lavés avant leur transport vers l’Ourthe.

Al mine d’or: bois et champs au sud de betgné. On y remarque les traces d’une ancienne exploitation d’or (1580). Son nom lui vient, croyons-nous, du rendement supérieur de cette mine par rapport aux autres mines des alentours, « al mine d’or » était la plus riche.

Piretfontaine: hameau de quelques maisons échelonnées le long de la route de la hâye dès pauvres à la hâye dès tchinnes (haie des chênes) au lieu qu’on dit « en piret fontaine » (1546), pirette fontaine en 1654, au hamteau de Piretfontaine en 1727. A la fontaine d’un certain Pirèt …

Ri de la Haze: (ri dèl hâze) prend sa source sur le territoire de Sprimont, entre dans Dolembreux à Bayette, s’infléchit à l’ouest, coule parallèlement à la limite méridionale et, au sortir de Dolembreux gagne La Haze, hameau d’Esneux qui lui donne son nom. «en riwe del haest» en 1546, le rieux del haese en 1580.

Tié dès Creûs: terrains en pente vers Betgné, au N-O de ce hameau (1671). D’après une tradition locale, controuvée par l’âge du nom, des cadavres auraient été enterrés en cet endroit lors de la bataille d’Esneux (1794) entre les troupes de la République et les Impériaux (Kêzèrliks).

Wachiboux: «a wâtchîboû» ferme et maison de maître, avec les terres et prés voisins au S-E du village. «a wachibou» en 1543, «wachibousse» en 1580, «wachiboust» en 1623, «waechiboux» en 1653, et enfin Wachiboux en 1787.

Tchârlo: nom familier du propriétaire. è tchampd' bèt'gné : étendue cultivée au N.-E. de bèt'gné, entre la tchèrâ d' bèt'gné, la route d'Esneux à Dolembreux et le l.-d. bièrleû. «terre scituée sur les champs de Betegné» 1613 OS 8, ...

 

Une sélection a du être faite car l’ouvrage reprend plus de 80 pages, et donc une grande quantité de lieux-dits, routes, chemins, prés, bois, terres…

Néanmoins, si vous désirez trouver un endroit qui ne figure pas dans la liste ci-dessus, le livre qui a servit à établir ce listing se trouve en location à la bibliothèque de Sprimont…

 

Fonds d’histoire locale, toponymie de la commune de Dolembreux par Renard E.
Anno 1926

 

UA-34184975-1